Catégories
Tourisme

Que faire à Dublin ? : 11 incontournables à ne pas manquer !23 min read

Dublin, capitale de la République d’Irlande, est une cité vibrante, lumineuse, passionnante. Le charme de ses ruelles s’orchestre parfaitement avec les mélodies de ses street performers, l’effervescence de la ville et la quiétude de ses parcs verdoyants cohabitent en harmonie.
En toute saison, la capitale irlandaise a toujours beaucoup à vous offrir !

Vous allez visiter Dublin pour la toute première fois ou vous allez découvrir à nouveau la capitale irlandaise ? 

Voici la liste de THE IRISH THEORY reprenant 11 lieux incontournables à ne pas manquer lors de votre prochaine escapade à Dublin !

Guinness Storehouse

Vous ne pouvez certainement pas quitter Dublin sans la découverte du musée dédié à la célèbre bière Guinness ! 

Situé à la brasserie St. James’s Gate, l’immense entrepôt, aménagé à l’intérieur d’un atrium en verre en forme de pinte de Guinness, dispose de 7 étages. Au pied de l’atrium, vous trouverez une copie du bail de 9000 ans, signé par Arthur Guinness.

Si le rez-de-chaussée présente les 4 ingrédients de la bière (eau, orge, houblon et levure) et l’histoire du fondateur de la brasserie, Arthur Guinness, les autres étages exposent des thématiques différentes : le processus de création, l’évolution de la publicité autour de la bière Guinness et les différentes icônes, les activités de responsabilisation sur la consommation d’alcool…

Vous découvrirez plusieurs espaces interactifs qui racontent l’histoire de la bière de manière surprenante.

Des activités ludiques et gustatives sont également proposées.
Par exemple, vous pourrez verser votre propre pinte de Guinness dans le bar Perfect Pint ou goûter à la délicieuse cuisine irlandaise au Brewery Bar, au 5ème étage.

Fondé en 1902, le bâtiment, dans lequel se trouve l’actuel musée, était autrefois une usine de fermentation pour la brasserie St. James’s Gate, en activité jusqu’en 1988. En 1997, la décision de convertir le bâtiment en Guinness Storehouse est prise.
Depuis l’ouverture du site en décembre 2000, le musée a accueilli plus de 20 millions de visiteurs !

LE PLUS ! : La dégustation (incluse dans le prix d’admission) d’une pinte de Guinness au Gravity Bar au 7ème étage avec une vue panoramique sur Dublin !

Découvrez également l’article « Guinness, célèbre bière irlandaise : les coulisses de la fabrication ! »

PLUS D’INFO ? : https://www.guinness-storehouse.com/fr

Trinity College et sa vieille bibliothèque

Trinity College figure sans conteste parmi les meilleures universités d’Europe et dispose d’une très grande renommée.

L’école, ouverte en 1592, a en effet accueilli d’illustres élèves, tels que l’écrivain Samuel Beckett ou encore Oscar Wilde.
A sa création, Trinity College était accessible uniquement aux étudiants protestants ; les catholiques n’ont pu y étudier qu’à partir de 1793. 
En 1904, l’enseignement est finalement dispensé aux femmes.

Dans tous les cas, l’université, élitiste, ne sélectionne que des élèves particulièrement doués. Chaque étudiant était donc promis à un avenir brillant en fréquentant l’école, réputée pour la qualité de son enseignement et pour son large éventail de cours.

Au fil du temps, l’université fonde d’autres bâtiments afin de répondre au nombre croissant de cursus proposés et à un nombre d’élève toujours exponentiel. Aujourd’hui, 13 000 étudiants irlandais et du monde entier y reçoivent une éducation très complète.

Trinity College est l’unique université de Dublin, ouverte à la visite.
La cour principale, bordée de bâtiments anciens de style Victorien, dispose en son centre d’un magnifique campanile.

La vieille bibliothèque (Old Library), fondée entre 1712 et 1732, est absolument impressionnante et conserve plus de 200 000 livres rares et très anciens. Le lieu est absolument magique : le haut plafond voûté en berceau, la harpe de Brian Boru exposée, les bustes en marbre représentant de grands philosophes, écrivains et personnages illustres, tels que Jonathan Swift, Robert Hemmet, William Shakespeare, Aristote ou Socrate, … s’associent pour conférer à l’endroit une sublime atmosphère.

LES PLUS ! : Contempler longuement le Livre de Kells (Book of Kells), superbe manuscrit illustré de motifs ornementaux réalisé aux alentours de l’année 800, chef-d’oeuvre du christianisme irlandais, écrit par des moines de culture celtique. Un trésor d’une véritable beauté !
ou passer des heures dans la vieille bibliothèque pour admirer les livres anciens.

Découvrez aussi :  Connect the Dots Tours of Ireland : le projet réussi de Mark DOHERTY !

PLUS D’INFO ? : https://www.tcd.ie

Temple Bar

Autrefois lieu d’installation des campements Vikings, le quartier doit son nom à Sir William Temple qui y bâtit une fabuleuse habitation et de splendides jardins plusieurs siècles plus tard.

Le quartier de Temple Bar, situé sur la rive sud de la Liffey, est fabuleux, vivant et populaire. Les artistes de rue et musiciens dévoilent leurs talents, des expositions temporaires et marchés extérieurs s’y exposent. Les nombreux pubs, restaurants, boutiques et galeries bordent les ruelles pavées de ce quartier, devenu une véritable institution culturelle.
Le Meeting House Square abrite des marchés, un vignoble et des projections occasionnelles.

LE PLUS ! : les sessions de musique traditionnelle irlandaise qui ont lieu chaque jour et soir de la semaine. Chaque pub présente des artistes talentueux et le rythme y bat son plein !

Temple Bar, un nom de quartier, mais également le nom du pub le plus célèbre de Dublin !

PLUS D’INFO ? : https://www.thetemplebarpub.com

Le château de Dublin et la bibliothèque Chester Beatty

Les passionnés d’histoire se régaleront lors de la découverte du château de Dublin (Dublin Castle) !

Bâti en 1204 sur l’emplacement d’un ancien fort Viking, le château, symbole du pouvoir de la Couronne Britannique à Dublin et du règne des Anglo-Normands sur les Irlandais, a accompli plusieurs fonctions au fil des siècles. Résidence royale du Vice-roi d’Irlande, Lord Lieutenant of Ireland, le château servit également de caserne militaire, de lieu de cérémonies et a hébergé le parlement et la cour de justice. A partir de 1945, les investitures des présidents ont toutes eu lieu dans les appartements d’Etat (State Apartments), dont celle de Michael D. Higgins en 2011.

Le château de Dublin est désormais utilisé comme centre de conférence et des concerts ont lieu parfois dans la crypte de la chapelle royale. 

L’architecture du site est principalement influencée par le style roman ; même si le style néoclassique s’est imposé au fil des siècles à cause d’incendies. La Record Tower, fondée en 1258, est aujourd’hui le plus ancien vestige du château en très bon état de conservation.

LE PLUS ! : la visite guidée vous permettra de découvrir les secrets de ce site emblématique, les différentes tours (Octogonal Tower, Belfort Tower, Bermingham Tower), l’église néo-gothique et la salle du trône.

PLUS D’INFO ? : https://www.dublincastle.ie

La bibliothèque Chester-Beatty (Chester Beatty Library), fondée en 1950 au pied du château de Dublin, a ouvert ses portes en février 2000 pour le 125ème anniversaire de la naissance de Sir Alfred Chester Beatty, magnat de l’industrie minière.

Elle rassemble ses impressionnantes collections : manuscrits hébreux, arméniens, russes, dont de magnifiques textes enluminés, travaux artistiques, objets islamiques, textes sacrés, …

PLUS D’INFO ? : https://chesterbeatty.ie

St Stephen’s Green, jardins Iveagh et Merrion Square

Après une belle découverte de la ville, rien de tel que de se mettre complètement au v’Eire !

Véritable poumon de la ville, St Stephen’s Green est un parc public de 9 hectares situé au centre-ville, dans une zone de trafic routier très intense.

Le site, de forme rectangulaire, dispose d’un jardin en son centre, d’un jardin pour les aveugles, d’un grand lac avec une chute d’eau artificielle, d’un kiosque et de statues et bustes.

Un endroit où les Dublinois aiment définitivement se rendre lors de leur pause déjeuner et où les voyageurs adorent flâner lors d’une journée intensive de visites.

Voisins de St Stephen’s Green, les jardins Iveagh (Iveagh Gardens), plus petits, possèdent de jolis parterres fleuris, de fontaines, cascades et de pelouses bien tondues. Chaque année, ces jardins accueillent le sympathique festival Taste of Dublin consacré à la gastronomie dublinoise.

Pour terminer cette escapade « nature » du jour, je conseille également de vous balader à Merrion Square et de longer ses belles bâtisses aux portes colorées et les jardins arborés. Ce quartier résidentiel géorgien fut autrefois le lieu de rendez-vous de figures emblématiques irlandaises, telles que Daniel O’Connell, William Butler Yeats et Oscar Wilde. 

LE PLUS ! : une pause bien méritée au bord du lac ou dans le jardin central de St Stephen’s Green, en dégustant un donut de chez « Boomerang », situé sur Grafton Street. (oui, c’est tout à fait personnel !)

PLUS D’INFO ? :
http://ststephensgreenpark.ie
http://iveaghgardens.ie
http://merrionsquare.ie/index.php/about-the-square/

Découvrez aussi :  COVID-19 en Irlande !

Les cathédrales Christ Church et Saint-Patrick de Dublin

Cœur spirituel de la capitale, la cathédrale anglicane irlandaise Christ Church, située dans l’ancien centre médiéval de Dublin, est la plus ancienne de la ville.

Fondée en 1038 à l’initiative du roi viking norvégien de Dublin, Sigtryggr Silkiskegg, elle se situait sur les hauteurs qui dominaient la colonie viking de Wood Quay.

Durant le Moyen-Âge, elle était un grand centre de pèlerinage réputé pour sa fabuleuse collection de reliques, dont un morceau du berceau de Jésus. Aujourd’hui, il est toujours possible d’y admirer le cœur de Laurence O’Toole, saint-patron de Dublin.
Le chœur de la cathédrale, très sollicité, est un des meilleurs d’Irlande

LE PLUS ! : la superbe crypte médiévale du 12ème siècle où, en plus de la présentation audiovisuelle et des monuments commémoratifs, vous découvrirez le Trésor et le « Le Chat et le Rat » momifiés après avoir été découverts, morts au terme d’une poursuite, coincés derrière un orgue.

PLUS D’INFO ? : https://christchurchcathedral.ie

La cathédrale Saint-Patrick de Dublin est érigée dans les quartiers sud de la vieille ville de Dublin.
Siège du diocèse de Dublin et Glendalough et du culte anglican de l’église d’Irlande, la cathédrale se situe sur un ancien lieu de culte datant du 5ème siècle où Saint-Patrick baptisa ses fidèles. L’édifice actuel date du 13ème siècle, excepté la tour ouest et la flèche qui date de 1749.
Malheureusement, il n’existe plus aucun vestige du bâtiment d’origine. Durant la visite, prenez le temps d’admirer l’architecture gothique, les vitraux colorés et ressentez l’atmosphère particulière des lieux.

LE PLUS ! : l’autel en hommage à Jonathan Swift, sans conteste le plus célèbre des doyens de la cathédrale.

PLUS D’INFO ? : https://www.stpatrickscathedral.ie/fr/home-fr/

Phoenix Park

Second plus grand parc citadin d’Europe, d’une superficie de 712 hectares, Phoenix Park est un vaste parc. Vous y trouverez, entre autres, de grandes avenues bordées de zones boisées, de grandes pelouses, le Wellington Monument, obélisque de 62 mètres de haut, des terrains de cricket, la résidence officielle du président irlandais ou encore le Zoo de Dublin.

LE PLUS ! : une balade à vélo pour découvrir une plus grande étendue du parc et, surtout, pour aller à la rencontre du troupeau de daims qui y vivent en toute liberté.

PLUS D’INFO ? : http://phoenixpark.ie

La prison de Kilmainham

En 1796, la prison du quartier de Kilmainham, surnommée « Nouvelle prison » pour la distinguer de l’ancienne, entre en activité. Elle est relativement moderne pour l’époque, avec une centaine de cellules et une cour. Lieu de détention et d’exécution de la peine capitale, elle joue un rôle primordial dans l’histoire de l’Irlande.

Durant la première moitié du 19ème siècle, environ 4000 prisonniers y ont transité avant d’être déportés.

En 1916, lors de l’Insurrection de Pâques, de nombreux leaders de la rébellion irlandaise ont été emprisonnés et fusillés, dont James Connolly et Patrick Pearse. Pendant la Grande Famine de 1845 à 1848, la prison était surpeuplée en raison des nombreux vols de nourriture, mais aussi parce qu’il n’était pas possible d’y mourir de faim.

Dans le vieux bâtiment, il ne va pas sans dire que les prisonniers y étaient enfermés dans des conditions drastiques : soupe, pain et lait pour seule alimentation, cellules froides et sans fenêtres…

Le nouveau bâtiment, ouvert en 1864, comprenait des cellules dotées d’une fenêtre. Le dernier prisonnier à quitter les lieux n’est autre que Eamon de Valera, futur président d’Irlande.

Désaffectée en 1924 et ensuite, abandonnée, la prison a été restaurée et est devenue un musée à part entière sur le nationalisme irlandais.

LE PLUS ! : pour les férus d’histoire irlandaise, une visite guidée, proposée uniquement en anglais, vous fait découvrir les conditions carcérales de l’époque et les faits historiques. (Insurrection de Pâques, Grande Famine, …)

PLUS D’INFO ? : http://kilmainhamgaolmuseum.ie

La balade le long des quais, au fil des ponts jusqu’à Dublin Docklands

Cette agréable promenade vous emmènera à la découverte des différents ponts de Dublin : Ha’Penny Bridge, O’Connell Bridge, Sean O’Casey Bridge et le fabuleux pont à haubans, Samuel Beckett Bridge, …

Découvrez aussi :  Ces 5 émotions ressenties lors d’un voyage en Irlande !

Vous passerez également devant Custom House, bâtiment néoclassique surmonté d’un dôme qui abrite le Ministère de l’Environnement et du Patrimoine, le Mémorial de la Famine, le trois-mâts Jeanie Johnston, réplique d’un voilier construit en 1847 qui servait à emmener les immigrés irlandais vers les Etats-Unis, ou encore le Convention Centre, centre de conférences installé dans un atrium en verre, …

Les anciens quartiers portuaires représentent aujourd’hui le quartier des Docklands. Lorsque vous traversez la Liffey, vous arrivez dans le charmant quartier de Ringsend.

Grand Canal Dock est un bassin portuaire au cœur d’une grande zone de rénovation urbaine. Les quais rénovés sont bordés par d’anciens bâtiments industriels désaffectés, des immeubles de bureaux et des résidences de standing.

LE PLUS ! : une balade en soirée lorsque Dublin s’illumine pour voir les reflets des bâtiments dans les eaux de la Liffey.

PLUS D’INFO ? : http://www.dublindocklands.ie

Les distilleries Teeling et Jameson 

Deux rendez-vous incontournables pour les amateurs de whisky !  

Située dans le quartier de Newmarket, la distillerie Teeling Whiskey, mise en service fin 2014, est la première distillerie à ouvrir à Dublin depuis 125 ans. Elle dispose de 3 alambics en cuivre et produit jusqu’à 500 000 litres par an.

En 1782, la petite distillerie artisanale de Walter Teeling rencontra un vif succès ! Son whisky de caractère faisait vraiment l’unanimité !
Après un développement florissant, la distillerie interrompit son activité jusqu’en 1987 où les descendants décidèrent, après mûres réflexions, de « repenser » l’établissement.
En 2015, la distillerie, gérée par Jack et Stephen Teeling, ouvre aux visiteurs qui découvrent, avec joie, les ingrédients et les secrets de fabrication de ce délicieux nectar !

LE PLUS ! : la dégustation de 3 verres de whisky dans un espace lumineux, bien pensé et décoré. 

PLUS D’INFO ? : https://www.teelingwhiskey.com

La distillerie Jameson (Jameson Distillery), créée en 1780 par John Jameson, riche entrepreneur dublinois, est implantée dans le quartier de Smithfield.
Le succès est fulgurant puisque le whisky Jameson devient une véritable référence dans tout le pays. Aujourd’hui, la production de whisky Jameson s’élève à plusieurs millions de litres par an et s’exporte dans le monde entier !

Durant votre visite, vous découvrirez les différentes étapes de fabrication du whisky Jameson ainsi que les matériaux, alambics et cuves. Une projection audiovisuelle vous raconte également l’histoire de John Jameson. La découverte est ponctuée évidemment par une dégustation de 5 verres de whisky.

LE PLUS ! : après la visite de la distillerie Jameson, découvrez dans le quartier de Smithfield le pub The Cobblestone où vous adorerez passer la soirée !

PLUS D’INFO ? : https://www.jamesonwhiskey.com/en-EN/

Le tour des musées

Enfin, last but not least, Dublin est la ville idéale pour découvrir de nombreux musées : la National Gallery of Ireland abrite la collection nationale d’art européen et irlandais, l’Irish Museum of Modern Art expose des œuvres d’art moderne et contemporain, le National Museum of Ireland met l’accent sur l’art, la culture et l’histoire naturelle de l’Irlande.

Le National WAX Museum Plus vous propose un parcours interactif avec ses personnages de cire, emblématiques de la culture irlandaise, et autres vedettes.

Les amoureux de la musique adoreront visiter The Irish Rock’N’Roll Museum Experience, situé dans le quartier de Temple Bar.
Ce musée est dédié aux légendes du rock irlandais, tels que Rory Gallagher, Sinéad O’Connor, The Pogues ou U2. 

Il y en a pour tous les goûts, toutes les couleurs et la plupart des musées à Dublin sont… gratuits 

LE PLUS ! : les passionnés d’Irlande apprécieront la visite du musée EPIC – The Irish Emigration Museum, installé dans le CHQ Building à Custom House, consacré à l’émigration irlandaise et à sa diaspora dans le monde. 

PLUS D’INFO ? :
https://www.nationalgallery.ie
https://imma.ie
https://www.museum.ie
https://waxmuseumplus.ie
https://irishrocknrollmuseum.com
https://epicchq.com

Vous souhaitez partager d’autres idées de visites à Dublin ?
N’hésitez pas à laisser un commentaire ! 🙂

Une réponse sur « Que faire à Dublin ? : 11 incontournables à ne pas manquer !23 min read »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *