Catégories
Interviews Musique

ON AIR ! : Tout ce que vous devez savoir sur le groupe « The O’Reillys and the Paddyhats » !13 min read

Connaissez-vous le groupe totalement déjanté « The O’Reillys and the Paddyhats »
Des tubes tels que « Barrels of Whiskey », « Irish Way », « The Boxer », « Green Blood » ou encore « Dogs on the Leash » ne doivent pas vous laisser indifférent ! 😉

« The O’Reillys and the Paddyhats » est un groupe au parcours atypique et sensationnel qui allie des notes sucrées d’Irish vibes à un mix succulent de folk punk et rock
Une recette complètement décalée, un cocktail molotov détonant, une aventure résolument givrée dans un univers où on pousse chaises et tables pour une danse endiablée ! 🙂
You can definitely feel the beat !

De « Seven Hearts One Soul » en 2016 à la sortie de leur dernier album « Dogs on the Leash » en 2020, le groupe a bien fait du chemin et entend bien encore faire parler de lui ! 

THE IRISH THEORY a eu l’immense chance d’échanger avec Sean O’Reilly, chanteur du groupe, qui n’a décidément pas sa langue dans sa poche … pour notre plus grand plaisir, bien sûr ! 😀 

THE IRISH THEORY vous partage cette interview explosive !

Le groupe s’est formé en 2011 en Allemagne. D’où vient l’idée de ce superbe projet ?

Sean O’Reilly : « Mon camarade, co-fondateur du groupe et frère de coeur : « Mr. Dwight O’Reilly » et moi nous sommes rencontrés à l’école et nous sommes partis en vacances sur une petite île, située au nord de l’Allemagne. Là-bas, Dwight m’a fait découvrir la musique irlandaise sur son lecteur MP3.
J’ai ainsi écouté des groupes, tels que « Lack of Limits » et « Flogging Molly » et j’ai immédiatement accroché ! 
Pendant ces vacances, nous nous sommes rendus un jour dans un pub irlandais et nous avons directement pensé que le style intérieur (les sombres boiseries, les miroirs « vintage », les fauteuils Chesterfield, …) correspond exactement à ce que nous aimons ! 
« Let’s make a band out of it ! » !
C’est ainsi que notre duo « The O’Reillys » a été créé.

Après 2 ans de musique, nous avons ressenti l’envie de mettre un peu de rock dans notre style folk.
Nous avons trouvé un bassiste et une violoniste dans le pub de notre ville. Dans les autres groupes dans lesquels nous avions joué, nous avons demandé à un batteur et à un guitariste s’ils seraient partants de jouer du rock irlandais
« The O’Reillys and the Paddyhats » était né !
Bien que je souhaite toujours rendre le nom plus accrocheur ! 😀 »

Pour ceux qui ne vous connaissent pas encore, pourrais-tu, s’il te plaît, faire une brève présentation de chaque membre du groupe ?

Sean O’Reilly : « Mr. Dwight O’Reilly joue du banjo, de la mandoline, de l’accordéon et du bouzouki. Il fait aussi les choeurs et chante sur quelques chansons.
A côté de moi, il est le coeur et l’âme du groupe !
La plupart du temps, nous partageons les mêmes idées sur la façon dont les choses devraient être – et si ce n’est pas le cas, nous nous battons, discutons ou nous réduisons à mort, haha ! (sic !)

La plupart des gens reconnaissent facilement Ian McFlannigan parce qu’il ressemble à un gros leprechaun « psychobilly » aux cheveux verts (ndlr : psychobilly = genre musical mêlant rockabilly et garage rock, sous influence du punk rock, puis du heavy metal).
Il réunit à lui seul tous les clichés que nous ne remplissons pas : il boit, a fait partie d’un gang and vit plus ou moins dans un van pourri ! 

Découvrez aussi :  De Sligo vers le reste du monde : sur la route avec Jen’, blogueuse émérite !

Ensuite vient Connor O’Sullivan (nous avons tous choisi un surnom en rejoignant le groupe) et bien, « Connor » était le nom du chien de son ex, ex, ex, (ex) petite amie. Il a accepté ce nom et depuis, même sa mère l’appelle Connor. Il joue de la guitare électrique et amuse le groupe de différentes façons.
Consultez nos tournées sur Youtube !

Miss Mia Callaghan, notre violoniste, est la seule fille du groupe ! Elle a un sens de l’humour assez maladroit…
La plupart du temps, quand elle rit, personne d’autre ne comprend ! Mais ce n’est pas un problème : l’essentiel est que nous nous amusons – et nous le faisons bien ! 😀

Ensuite, nous avons notre oasis de tranquillité, calme et diplomatique.
Il a apporté beaucoup de professionnalisme dans nos activités périphériques (merchandising, page d’accueil, …) et c’est vraiment un bassiste puissant !
Mr. Tom O’Shaughnessy. Je ne voudrais pas le perdre !

Last but no least, nous avons Jones Murphy, le plus jeune et le dernier « nouveau » membre du groupe.
C’est un batteur d’enfer, il donne quelque chose à regarder aux femmes et fait tourner ses bâtons comme le diable lui-même ! C’est un batteur passionné et il complète vraiment bien le groupe.

Ah, et moi : je suis Sean O’Reilly, chanteur de « The O’Reillys and the Paddyhats » ! »

Nous pouvons ressentir le rythme irlandais dans vos chansons.
Pourrais-tu, s’il te plaît, m’en dire plus sur l’amour que vous partagez au sein du groupe pour l’Irlande ?

Sean O’Reilly : « Pour être tout à fait honnête, je ne pense pas que tous les membres du groupe sont déjà allés en Irlande.
Nos parcours sont toujours un peu mystérieux.
En fin de compte, je pense que la plus grande connexion avec l’Irlande vient de Dwight, Ian et moi. Mais il n’y a aucune honte – les autres aiment aussi la musique et d’un autre côté, ils apportent de nouvelles idées et innovent les genres et styles au sein du groupe.

Dwight et moi sommes allés pour la première fois en Irlande après la création de notre duo, The O’Reillys, en 2008.
Les premiers jours nous ont donné une impression très négative : l’Irlande ne ressemblait pas tellement à ce que nous pensions !
Après avoir atterri à Dublin, nous avons commencé notre voyage rando avec BEAUCOUP TROP de bagages (y compris, un banjo, une guitare, des livres (DES LIVRES ?!), des nouilles sèches et d’autres trucs que vous ne devriez pas emporter durant une randonnée) sur une autoroute au centre de l’Irlande.
Nous avons failli mourir là-bas, dans une tourbière située dans les Galtee Mountains.
Mais nous sommes toujours vivants et nous avons appris.
Toujours se rendre sur les côtes en Irlande ! 😀
Restez sur les sentiers de randonnée et n’apportez pas trop de choses avec vous. En tout cas, aucun instrument de musique pour la randonnée ! 😀 »

Découvrez aussi :  Les instruments de musique irlandais !
« Barrels of Whiskey », un des nombreux tubes du groupe « The O’Reillys and the Paddyhats »

L’année 2020 a été particulièrement difficile en raison de la crise sanitaire. Comment avez-vous tous vécu cette période particulière ?

Sean O’Reilly : « « Ca allait » !
Nous avons eu la chance de jouer une douzaine de concerts
Nous avons aussi joué 2 concerts « drive-in cinéma » , ce qui était difficile et agréable en même temps.
Nous avons donné un très beau concert dans un stade où 900 personnes étaient assises sur des transats de plage, nous avons également donné un spectacle vraiment « atmosphérique » dans un cirque !
Ensuite, nous avons joué en France, en Suisse et, bien sûr, la plupart des concerts sont donnés en Allemagne.
Nous avons été très chanceux !
Même si ces concerts ne ressemblaient en rien à nos concerts donnés habituellement. Parce qu’après un véritable show des Paddyhats, vous êtes vraiment en sueur à force de danser et de chanter, complètement ivres et chanceux !

Lors de ces spectacles « corona », les gens devaient s’asseoir la plupart du temps. Ce qui n’était pas grave au vu des circonstances, mais il est mieux de se fondre dans la foule qui danse… ! »

Vous avez joué dans de nombreuses villes, vous avez déjà sorti 4 albums et vous semblez tous très épanouis dans votre carrière.
Qu’est-ce qui pourrait vous rendre plus heureux en 2021 ?

Sean O’Reilly : « La possibilité de partir à nouveau en tournée ! Rien de plus. Juste des concerts et des festivals, comme avant.
Nous voulons voyager et chanter à nouveau avec des milliers de personnes… ! » 

Un super scoop à partager avec nous à propos de vos projets futurs ? 😉

Sean O’Reilly : « Alors, parfois, les groupes en font un secret – mais je vais juste vous le dire tout de suite : nous écrivons un nouvel album ! Haha !
Nous allons écrire quelques chansons rapides et dansantes… »

Découvrez aussi :  Entretien avec David OWENS, street performer !

Votre album « Dogs on the Leash » est sorti l’année dernière.
Qu’est-ce que vous souhaitiez exprimer dans vos nouveaux morceaux ?
Comment le public a-t-il accueilli ce nouvel opus ?

« Dogs on the Leash », extrait de l’album « Dogs on the Leash » sorti en 2020.

Sean O’Reilly : « Bien, « Dogs on the Leash » dispose de nombreuses facettes.
Je pense que cela parle d’espoir, d’amour et de peur, d’une certaine manière. Ces histoires peuvent être différentes dans leur forme ou suivant l’année où nous les jouons, mais cela traite essentiellement de la vie.
Je pense qu’au plus nous vieillissons, au plus les histoires de nos vies se rapprochent.

Je pense que le public l’a très bien accueilli – nous sommes arrivés à la 33ème place des charts allemands et avons vendu plus d’exemplaires que jamais auparavant !
C’est génial pour un groupe de survivre, alors oui, nous continuons de faire ce que nous aimons et je pense qu’il n’y a pas de mal à cela tant que nous restons honnêtes et que nous partageons un peu d’amour ! »

Vous avez fait de nombreuses tournées.
Une anecdote intéressante sur ce fabuleux voyage musical à nous partager ?

Sean O’Reilly : « La question est difficile. Il y a eu tellement d’histoires qu’il est difficile d’en choisir une seule !
Nous avions perdu une roue de notre remorque de bus en Angleterre et nous avons dû intervenir parce que le chauffeur n’en était pas capable…
A la frontière anglaise, Ian n’a presque pas été autorisé à entrer parce que sa carte d’identité était cassée (un petit coin manquait) et les policiers pensaient que Ian l’avait mangé (il était un peu lourd ces jours-là !) !
Nous avons chanté en Russie au tout début de notre carrière, nous étions totalement inconnus et nous sommes allés jouer dans un immense club de Moscou qui pouvait accueillir 8000 personnes. Seulement 8 personnes étaient présentes, mais nous avons ensuite vécu une superbe soirée, haha ! 😀
La liste continue… »

Outre la musique, qu’aimes-tu faire pendant ton temps libre ?

Sean O’Reilly : « Personnellement, j’aime filmer, prendre des photos, écrire des musiques, me promener dans la nature.
Mais, en fin de compte, c’est du temps libre et du travail en même temps. Je m’estime vraiment chanceux… ! » 

« James Brian », extrait de l’album « Dogs on the Leash » sorti en 2020.
Un grand coup de coeur de THE IRISH THEORY !

Envie de suivre l’actualité du groupe « The O’Reillys and the Paddyhats » ?

Site web : https://www.paddyhats.com
Facebook : https://www.facebook.com/paddyhats
Youtube : https://www.youtube.com/paddyhats
Instagram : https://www.instagram.com/paddyhats/
Spotify : https://open.spotify.com/artist/5rY2KJh3KVITvw9bAz74pQ

N’hésitez pas à vous abonner sur les réseaux sociaux ! 🙂

Et vous, quel est votre titre préféré du groupe « The O’Reillys and the Paddyhats » ? 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *